Concours Avenir : la filière STI2D devrait tenter sa chance !

Guid'Formation | 28.06.2016 à 17h28 Mis à jour le 05.12.2016 à 10h51
image

Pour sa septième édition, le Concours Avenir a connu une augmentation de 7% du nombre de candidats issus de la filière S par rapport à l’année dernière. Il confirme ainsi son attractivité pour l’entrée en première année dans ses écoles d’ingénieurs membres. En revanche, le nombre d’étudiants STI2D a un peu diminué (de 3%).
 
Même si seules 95 places sont dédiées à ces derniers, ils sont trop peu nombreux à tenter leur chance. Les écoles d’ingénieurs misent pourtant volontiers sur ces profils à fort potentiel ! Il faut savoir qu’elles mettent en place des cursus spécifiques d’accompagnement et de mise à niveau pour leur assurer une réussite.
 
Renseignez-vous donc sur la procédure à suivre de ce concours commun à six écoles d'ingénieurs (ci-dessous). La première étape, en principe en janvier, concerne l’inscription sur le portail du concours, avec le choix des écoles. Les bacheliers STI2D sont convoqués à un entretien en avril. Un classement de tous les candidats a lieu en mai. S’en suivent trois phases d’admission, entre juin et juillet.
 
Que s’est-il passé cette année ?
 
7 600 candidats se sont inscrits au Concours Avenir qui a ouvert cette année 1 600 places en première année, soit près de 5 candidats pour 1 place. Parmi eux, seuls 430 bacheliers STI2D se sont inscrits.

Le Concours Avenir regroupe 7 écoles d’ingénieurs, présentes sur 10 campus en France : l’ECE Paris, l’EIGSI La Rochelle, l’EISTI (Cergy-Pontoise et Pau), l’EPF (Sceaux, Troyes et Montpellier), l’ESILV Paris – La Défense, l'ESIGELEC et l’ESTACA (St Quentin en Yvelines et Laval).