Interviews d'étudiants

image
L’orientation est une question que l’on ne doit ni ne peut traiter sans consulter son entourage, familial, amical ou scolaire. Interroger les vôtres, soyez avide de recommandations et n’hésitez pas à vous rendre sur des salons où des professionnels vous guideront.
 
 

 Léa, étudiante en Histoire de l’Art

 « Titulaire d’un Bac STI Arts Appliqués (aujourd’hui STD2A), je me orientée vers une Licence d’Histoire de l’Art. Le point fort de cette formation, c’est l’éclectisme des matières et le fait de pouvoir rencontrer plein de gens d’Erasmus. On peut ensuite devenir professeur d’Histoire de l’art, éditeur, bibliothécaire, conservateur du patrimoine, commissaire d’exposition, et tout ce qui est en rapport avec la culture. »
 

Laurent, étudiant en communication visuelle

« Après le bac, mon orientation fut assez évidente. Je voulais faire du design graphique, de la communication visuelle… Je suis allé à beaucoup de portes ouvertes car je ne voulais plus faire d’erreur, et j’ai trouvé mon école actuelle : l’ECV Nord Europe. Si le design vous plait, n’hésitez pas et lancez-vous ! Ce sont des métiers de passionnés, et les débouchés ne manquent pas. »
 

 Guillaume, ancien élève ingénieur spécialisé en réseaux et télécoms

« Suite à l’obtention de mon Bac , je me suis dirigé vers un IUT. J’ai alors obtenu, en deux ans, un DUT Réseaux et Télécom, à Clermont-Ferrand. Pour la suite de mes études, je me suis alors mis à la recherche d’une école d’ingénieurs. Ma principale préoccupation était alors de trouver un programme à la fois reconnu, mais également accessible, étant donné que je ne venais pas d’une classe préparatoire. J’ai alors découvert que Télécom Bretagne possédait une filière spécifique, ouverte aux titulaires de DUT, à réaliser en apprentissage. »
 

Charles, étudiant en Ecole d’Ingénieurs

« Je suis en 3e année à l’ESIEE Paris, école d’ingénieurs généraliste en nouvelles technologies où les matières dominantes sont l’électronique et l’informatique. L’anglais occupe également une grande place dans le cursus, puisqu’il faut avoir obtenu au moins 570 points au TOEFL pour avoir son diplôme d’ingénieur à la fin des cinq années d’étude. »